Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

MONSIEUR BOUT-DE-BOIS

Un formidable petit bout de film

Un recueil de trois courts métrages mettant en scène une poule amie avec une chenille, un pivert affrontant des fourmis, et un bout-de-bois qui tente de rentrer chez lui et d'affirmer sa vraie nature, alors qu'animaux et humains voudraient en faire d’autres usages...

Alliant différentes techniques d'animation, les deux premiers courts-métrages qui composent ce recueil sont en réalité très différents de celui qui donne son titre à l'ensemble. Silencieux, "La Chenille et la Poule" et "Pik Pik Pik" sont de petits contes visuels, mettant en avant nos différences, autant que l'amitié et l’entraide. Dans "La Chenille et la Poule", ce sont les bruitages qui ont leur importance, autour d'une histoire de poule qui s'ennuie de l'absence de son amie la chenille, qu'elle aime prendre en photo, et qui se retrouve bientôt à observer l'étrange transformation de cette dernière. Un film composé de personnages en tissu, de décors en laine, qui se révèle être plutôt séduisant.

"Pik Pik Pik" est un film à l'animation traditionnelle, qui doit beaucoup à la résonance entre la musique et les actions de ses personnages. On y suit ainsi, dans un arbre bien mis à mal, des fourmis se rebellant face à un pivert, puis s'alliant avec lui face à un bûcheron. Un film rythmé et amusant. Mais l'attrait principal de ce recueil est bien entendu son troisième court, "Monsieur Bout-de-bois", découvert au Festival d'Annecy 2016 où il a remporté fort justement le prix du meilleur programme télé. Une œuvre magique, émouvante, qui relate l'éloignement du père de la famille Bout-de-bois, et ses tentatives sans cesse contrariées de retour dans son foyer auprès des siens.

Comme "Le Gruffalo" et "La Sorcière dans les airs", le film est adapté d’un album de Julia Donaldson et Axel Scheffler (au titre original de "Stickman", paru en 2008) et s'avère un magnifique conte de Noël mettant en avant la notion de différence et la volonté d'être respecté en tant qu'être. Au travers de nombreuses rencontres, d'animaux ou d'êtres humains, chacun veut ainsi voir à ce supposé "bâton", "branche" ou "brindille" un usage différent : bâton à aller chercher (le chien), partie d'un nid (le cygne), épée, arc, bûche pour le feu... Une formidable odyssée qui ravira autant les petits que les grands.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire