Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

MON POUSSIN

Tendre comédie

Vincent, 18 ans, vient de se faire larguer par Elina, son premier amour. Face à son désespoir, ses parents décident de prendre les choses en mains. Mais lui faire oublier Elina n'est pas chose facile...

La bande annonce de "Mon poussin" aura fait s'esclaffer des salles entières avant le lancement du film pour la fête du cinéma. Il faut dire que l'idée de départ est assez délicieuse et a pu donner aux scénaristes, forcément passés comme tout le monde par cette étape, nombre d'idées saugrenues visant à faire oublier la belle. Ainsi, du dénigrement systématique à une bien sournoise méthode de débarras des souvenirs, en passant par la cure de baffes ou le tour des lieux attachés à son souvenir, tout y passe. Et ceci dans la plus grande des décontractions, Isabelle Nanty et Pierre-François Martin-Laval, s'amusant visiblement à traumatiser leur gamin désormais en mode « légume ».

Dans ce rôle de Caliméro adolescent, Thomas Solivérès, découvert dans "Intouchables", puis vu notamment dans "Les gamins" et "Respire", est désarmant d'aisance et de naturel. On le verra d'ailleurs au mois de juillet dans un autre premier rôle, en animateur de colonie de vacances pour vieux dans le prometteur "Sales gosses". Son duo avec sa sœur aurait sûrement mérité d'être un peu plus exploité dans la deuxième partie du film, consacrée aux conséquences de cette histoire sur le couple que forment les parents. Une seconde partie moins originale que la première, mais qui permet de maintenir cette comédie dans le haut du panier.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire