Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

MES HÉROS

Un film de Éric Besnard

Week-end citoyen

Maxime, chef d’entreprise, travaille à la survie de sa société d’ambulances en mettant en péril sa vie de couple. Il aide sa mère Olga à sortir de garde à vue sans que cette dernière en ai fait la demande. Mais elle a un fort caractère et elle se dispute souvent avec son mari. Maxime la ramène cependant au foyer familial. Il replonge alors dans le milieu de ses parents qui s’engueulent et s’aiment depuis quarante ans. Mais un invité surprise va changer le programme de son séjour…

Éric Besnard tourne une nouvelle fois avec Clovis Cornillac après l'avoir dirigé dans « 600 kilos d'or pur», sorti en 2010. Cette fois-ci il est à la fois le réalisateur et le scénariste du film. Dans « Mes héros », il a voulu traiter des relations parents / enfants, nous composant une comédie humaine délicate et engagée. Il s’appuie sur un scénario avec des dialogues caustiques qui changent un peu. Et à la vision du film, certains penseront aux films de Jean Becker de par ses ambiances familiales et campagnardes, et ses scènes champêtres pleines de bon sentiments.

Mais les charmes de cette version citoyenne ne s'émancipe pas des idées bien pensantes et tombe donc à pic pour les fêtes de fin d'année. Notre couple « Des Bronzés » formé par Josiane Balsko et Gérard Jugnot est rempli de bonnes intentions politiques comme sociales. Il incarne la représentation type du Français immuable. Mais le film déborde à ce propos de clichés qui ne surprendront pas le spectateur. Certes on passe un bon moment, mais la vision citoyenne et sociale du film manque d'originalité, et le métrage relève plus d'une anecdote gentillette et dépassée.

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE




Powered by Preview Networks

Laisser un commentaire