Bannière Reflets cinéma ibérique et latino américain 2020

MERES ET FILLES

Un film de Julie Lopes-Curval

2ème avis

Martine, médecin, vit dans la petite ville d’Arcachon. Sa mère a quitté le foyer conjugal dans les années cinquante, la laissant seule avec son frère, aux cotés de son père. Aujourd'hui, sa fille Audrey, indépendante, est ingénieur, la trentaine. Elle passe voir ses parents qu’elle voit peu, étant donné son travail à l’étranger. Lors de son séjour, elle découvre par aventure un cahier appartenant à sa grand-mère, qui explique les raisons du départ de cette dernière. Les relations entre Audrey et sa mère sont distante...

C’est avec « Mère et Filles » que Julie Lopes-Curval revient (dans le cinéma), trois ans après « Toi et moi ». Si l’histoire de ces femmes (perdues) est intéressante et fonctionne correctement, c'est bien l’ennui qui domine du début à la fin de la séance. Malgré une Catherine Deneuve convaincante, on se lasse vite de l’enquête menée par Audrey (Marina Hands) qui semble extérieure au récit.

Les scènes où apparaissent Louise sont d’une lourdeur affligeante et ralentissent le peu de rythme du film. La frustration est d’autant plus grande que le sujet traité avait toute son importance, à savoir la mémoire d’une famille et l’émancipation des femmes. Mais ces femmes nous paraissent rongées par la détresse. Pourtant rares sont les moments où les actrices réussissent à nous émouvoir. Un film qui navigue entre le pathétique et la morosité.

Hugo et Dorian

Lycée Saint-ExupéryEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire