Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

MEMOIRE EFFACEE

Un film de Joseph Ruben

Un suspens sans surprises, mais aux effets saisissants

Une femme ayant perdu son enfant dans un accident d'avion, n'arrive pas à surmonter sa peine, et consulte régulièrement un psychiatre. Un jour, elle s'aperçoit que certains objets qu'elle chérissait on disparu et que la photo sur laquelle on voit son fils, a été remplacée par une autre où on ne voit plus que son couple. Elle doit alors faire face à une troublante vérité, qu'elle refuse de croire : son fils n'a jamais existé…

Au début de ce film, on se dit que l'on va devoir faire face à un nouvel opus bourré de psychiatres et autres psychologues, régissant la vie de nos collègues américains, et que ce trauma dont souffre le personnage de Julianne Moore, va vite nous lasser. Puis, il y a cette invention qu'elle se fait, d'un fils imaginaire, et le doute qui s'installe, par détails, certes un peu gros (le papier peint chez le voisin, qui lui aussi a oublié sa fille, qu'il aurait imaginée), mais efficace. Alors, on se prend au jeu de la conspiration, voulant croire, comme Julianne Moore, à la conspiration façon X-files.

Car on nage bien en plein dedans, avec êtres potentiellement venus d'ailleurs et collaboration des autorités. Le thème a donc largement été exploité, et Mémoire effacée n'apporte pas grand chose de nouveau, si ce n'est des effets spéciaux saisissants, qui ont de quoi effrayer ceux qui veulent croire aux ovni, et autres enlèvement extra terrestre. Quand on sait que de nombreux américains sont persuadés d'avoir été enlevés, et d'avoir subit des expérimentations de la part d'aliens, on comprend mieux le succès de cette série B aux USA. Ce ne sera surement pas le cas en France, mais cela se laisse regarder, et comporte un certain suspens.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire