Parce qu'on en a jamais assez !

MARRIED LIFE

Un film de Ira Sachs

Cynique

Un homme marié annonce à son meilleur ami qu'il compte quitter sa femme. Mais lorsque ce dernier voit la jeune femme dont son ami est épris, il décide de lui voler sa conquête...

Après un générique de début façon publicité ou tapisserie des années 50, signifiant d'emblée un conformisme duquel les personnages vont essayer de s'extirper tant bien que mal, le film commence par un rendez-vous entre Chris Cooper et Pierce Brosnan, le second commentant en voix-off: « C'est Harry, mon meilleur ami. Il est marié... et il aime sa femme... ça peut arriver ». Et le fait que ce dernier lui annonce qu'il va quitter sa femme pour une beauté plus jeune enfonce le constat de ce film dont le cynisme n'amuse pas: même les plus médiocres s'adonnent à l'adultère. Mais les plus honnêtes, conscients du mal qu'ils peuvent faire, n'auront peut-être pas le cran de passer à l'acte de la rupture.

Ira Sachs compose avec « Married life » une histoire croisée d'adultères, dans laquelle l'ami fidèle vient jouer les manipulateurs silencieux. Casting impeccable, issues morales détournées au profit de situation réalistes, excès de réflexion, gentillesse et apparences trompeuses composent un paysage finalement familier, et un récit dans lequel tout le monde se rend malheureux à force de conventions. Les gentils sur lesquels le scénariste s'attarde, plus que les manipulateurs qui restent, en voix-off de simples observateurs, sont ils nécessairement voués à la médiocrité ? Vous vous doutez que bien que je n'ai pas la réponse à cette question.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire