Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

MAMAN

Les mal aimées !

Deux sœurs kidnappent leur mère pour l’obliger à les aimer…

La réalisatrice Alexandra Leclère fait fusionner le rire et l’immoralité comme dans ses précédents films « Les sœurs fâchées » et « Le prix à payer ». La carence affective est le point de départ pour tenter de traiter d’un sujet dur et profond à la fois. Cette mère kidnappée pour avoir manqué d'affection envers ses filles est interprétée par Josiane Balasko dans un rôle à la fois touchant et cruel. Elle est confrontée à sa progéniture qui la harcèle. Sorte de « Tatie Danielle », elle représente impeccablement une mère indigne.

Les deux sœurs sont jouées par Mathilde Seigner et Marina Foïs et sont complémentaires dans leurs manières d'affronter leur mère. Le rythme du film navigue entre des instants de comédie et des cycles plus sombres visant à faire ressentir le mal-être des personnages. « Maman » invite ainsi chacun à réfléchir sur sa manière d’aimer, tout en constituant un huis-clos familial qui prend le problème à bras le corps tel un abcès que l’on veut faire disparaître. Certains trouveront cependant peut-être la confrontation un peu trop faible et manquant de piment. Reste que l'ambiance du film est pesante de par les malaises familiaux abordés, les non-dits, et les amertumes cachées. Un film ménageant tout de même quelques instants d’émotion tout en versant dans le psychodrame nerveux.

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE


Powered by Preview Networks

Laisser un commentaire