Bannière Reflets cinéma ibérique et latino américain 2020

MAFIA BLUES 2 : LA RECHUTE

Un film de Harold Ramis

Une comédie plutôt plaisante

Paul Vitti ( Robert de Niro ) est emprisonné au pénitencier de Sing Sing où il ne lui reste plus qu’un mois à purger avant sa mise en liberté conditionnelle. Mais il est victime de deux tentatives d’assassinat qui le marquent profondément. Sentant qu’il ne vas pas pouvoir éternellement compter sur sa bonne étoile pour survivre, il appelle son ancien psychiatre Ben Sobel ( Billy Cristal ) pour le faire sortir. Mais celui-ci refuse. Peu de temps après, Ben reçoit une visite du FBI : ces derniers se demandent si Vitti est en train de devenir schizophrène ou si il feint magistralement la folie pour accélérer sa remise en liberté. L'ancien psychothérapeute du gangster est appelé d'urgence pour une évaluation…

Vitti simule une léthargie et un début de folie. Il est finalement remis en liberté avec Ben qui se porte garant de lui. Commence alors une comédie plaisante sur la réinsertion d’un mafieux dans la vie active. Harold Ramis remet donc le couvert après un Mafia Blues N°1 (Analyze this) réussit. Cette petite comédie était fort amusante et explorait la mafia sous un angle nouveau et inattendu: la dépression d’un parrain. Pour le second opus, les mêmes protagonistes ont été conservés et cela est un bon point. En effet l’équipe Crystal - De Niro fonctionne toujours aussi bien et on sent qu’ils ont pris un réel plaisir à jouer ensemble.

Les situations vécues par ce psychiatre peureux et ce mafioso névrosé renouvellent bien le genre et il est appréciable de voir que le réalisateur ne s’est pas contenté de resservir la même soupe avec les mêmes gags. L’idée de la réinsertion du plus grand parrain de la mafia est à mon sens bien exploitée et ne tombe à aucun moment dans le pathétique. Les situations loufoques et cocasses sont amusantes et aussi bien senties qu’interprétées. Robert de Niro est tout simplement excellent quand il se caricature lui même ou encore quand il chante à pleins poumons les airs de « West Side Story ».

Les scènes de comédie s’enchaînent ainsi sans réel temps mort, comme des successions de sketchs à l’humour pas toujours très subtil, mais cela n’a pas réellement d’importance : les dialogues sont plutôt appréciables et après tout le spectateur est uniquement là pour s’amuser. En résumé Mafia Blues 2 ne casse pas des briques mais on passe un très bon moment, et c’est bien là l’essentiel pour un film de cet acabit. Billy Crystal est comme toujours excellent, De Niro de même et comme il le dit si bien : « T'es bon, toi, t'es vachement bon… »

DavyEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire