Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

LE MAC

Un film de Pascal Bourdiaux

Le Mac y prend goût !

Sous la pression de la police, un employé de banque se fait passer pour son frère jumeau. Il prend ainsi la place d' un dénommé Ace qui est à la fois Mac et trafiquant de drogue. Une transformation, ou plutôt une véritable métamorphose prend forme, le nouveau truand prenant gout à ce jeu dangereux...

Pour son premier long métrage, Pascal Bourdiaux, connu surtout pour avoir réalisé la série "Un gars, une Fille", réunit de nouveau José Garcia et Gilbert Melki, qu'on n'avait pas vu ensemble depuis "La vérité si je mens 2". Le choix de José Garcia était une quasi obligation pour le producteur Thomas Langman, qui a du attendre que celui-ci accepte ce rôle, alors qu'il n'avait pas tourné depuis 2 ans. Dans ce film, les doubles personnages sont à l'honneur et l'excellente interprétation de José Garcia, à la déjanté et loufoque, entraine logiquement le rire du spectateur.

On notera le travail de transformation physique du personnage, tantôt Ace, tantôt timide banquier. Les dialogues, bien choisis, font mouche, et de nombreuses scènes "originales", nous mitonnent des situations surprenantes, avec notamment la scène d'amour entre le MAC et sa maitresse. Gilbert Melki, lui, dispose d'un rôle en demi teinte dans ce récit. Mais la grande surprise réside en la prestation de Carmen Maura en mère indigne et autoritaire du Mac.

Cette comédie française, bien ficelée sous tous les aspects, où rien n'est laisser au hasard, même pas la bande son qui détonne, fait preuve d'un rythme soutenu, et nous font passer un bon moment, malgré un final qui laisse à désirer. Tout repose quasiment sur les épaules d'un José Garcia en pleine forme pour cette comédie simple et efficace.

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE


Bande annonce par Filmtrailer.com

Laisser un commentaire