Banniere_Fete_Court_Metrage_2021

LOVE GOUROU

Un film de Marco Schnabel

Célébrité, religion et showbiz à la sauce curry

Pitka est l’un des gourous les plus célèbres du monde. Ses fans se déplacent par milliers pour venir assister à ses conférences, pleines de sagesse, dans son petit village indien de Harenmahkeester. Convaincu par ses préceptes, Jane Bullard, propriétaire du célèbre club de hockey sur glace canadien "Toronto Maple leafs", va le consulter pour qu’il refasse naître l’amour entre son meilleur joueur et sa femme, sans quoi le club est voué à un échec au championnat…

Après avoir fait le pitre dans 3 opus d’Austin Powers, Mike Myers, le canadien préféré des américains, s’attaque ici à un style toujours aussi burlesque, délaissant l’Angleterre pour reprendre les codes des films de Bollywood en jouant un gourou charismatique en quête de reconnaissance et d’amour.

Comme pour tous les films de Myers ("Wayne’s world", "Austin Powers"), les gags s’enchaînent, les jeux de mots fusent, le comique de situation est omniprésent, et on en redemande ! Et parce qu’il n’y a pas de Bollywood sans chant, sans danse et sans histoire cucu, "Love gourou" nous propose tout cela et plus encore !

Le casting de stars prêt à se moquer d’eux-mêmes est assez impressionnant ; parmi eux, on compte : Val Kilmer, Jessica Simpson, Oprah, Kanye West… et surtout Justin Timberlake, qui n’a pas hésité à prendre un accent français et à se laisser pousser la moustache pour interpréter Jacques « Le coq » Grandé (jeu de mots très subtil sur la taille de son « engin »), un joueur de hockey canadien, fan de Céline Dion(!).

Sous ces allures de comédie grotesque, « Love gourou » est une satire de l’emprise de la religion à Hollywood et auprès des stars, une critique des gourous spirituels dont les discours faits de banalités, enchantent les foules écervelées (Serait-ce un petit clin d’œil à Tom Cruise ??!). Dans tous les cas, on en redemande !

Véronique LopesEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire