Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

LOST FOR WORDS

Un film de Stanley J. Orzel

Raté !!!

Un ancien Marine américain et une danseuse chinoise se rencontrent à Hong-Kong. Le début d’une histoire d’amour…

Après un premier film d’action, "Four Assassins", Stanley J. Orzel a cette fois-ci décidé de se focaliser sur une histoire d’amour. Plus précisément, celle unissant une jeune danseuse chinoise et un ancien militaire américain, dans un Hong-Kong mélancolique. Mais au lieu de se contenter de la simple idylle cinématographique, le cinéaste a essayé de mêler les genres, adjoignant à ces batifolages une comédie rarement drôle et un drame fortement maladroit. Et rien dans cette rencontre ne trouvera le charme escompté.

Fade et insipide, niais et excessivement mielleux, le métrage souffre tout simplement de l’absence d’un vrai scénario. Entre les clichés véhiculés et les personnages stéréotypés (l’ancien soldat à la recherche d’une vie meilleure et la danseuse prude et timide), rien ne semble indiquer la présence du moindre travail scénaristique. Outre la caractérisation stupide des protagonistes, aucun enjeu ni aucun rebondissement ne viendront perturber un récit plat et prévisible. Comme il ne sert à rien de tomber dans la méchanceté gratuite, cette critique sera brève, car à critiquer du vide, on finit par brasser de l’air.

Christophe BrangéEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire