Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

LA LISTE DE MES ENVIES

Un film de Didier Le Pêcheur

Un banal téléfilm

Voici l'histoire de Jocelyne, mercière blogueuse à Arras, qui gagne 18 millions d'euros à la loterie. Pas forcément une bonne nouvelle pour cette femme modeste car elle n'a qu'une crainte : perdre cette vie faite de bonheurs simples qu’elle chérit par-dessus tout. Mais c’est en renonçant trop longtemps à cette fortune dont elle ne parle à personne, qu’elle va déclencher, bien malgré elle, un ouragan qui va tout changer…

Il y a des best-sellers qui devraient rester au stade de livre. "La Liste de mes envies" est de ceux-là. Pas assez drôle pour être une comédie, pas crédible pour être un drame. Ce film n'est rien d'autre qu'un banal téléfilm. Pourtant l'histoire avait tout pour nous émouvoir : une femme modeste, qui gagne au loto, trahie par son mari. Il n'en est rien. Tout respire le gnangnan : réalisation, musique, jeux d'acteur... On s'ennuie, profondément.

La romance à l'eau de rose sur la Côte d'Azur avec Jean-Luc (Julien Boisselier), à la voix de crooner et à la fine moustache de dandy, semble tout droit sortie des "Feux de l'Amour". La Palme d'or du plus mauvais jeu d'acteur revient à Marc Lavoine, absolument pas crédible en mari paumé et lâche. On le trouvait pourtant si juste dans "Le Cœur des hommes"... Que dire des autres personnages ? Les fausses jumelles et copines de Jocelyne (Frédérique Bel et Virginie Hocq) un peu cruches, l'employée régulièrement en pleurs (Cécile Rebboah)... Tout est surjoué. Seule lumière dans ce tableau si sombre, le père de Jocelyne, à la mémoire défaillante, joué par Patrick Chesnais, très touchant dans le rôle, à qui sa fille (la mélancolique Mathilde Seigner) imagine, à chacune de leur rencontre, une autre vie.

Alexandra TrepardouxEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE




Powered by Preview Networks

Laisser un commentaire