Banniere Festival de Venise 2022 ( Mostra del Cinema de Venezia 2022

LES VIEUX FOURNEAUX 2

Moralisateurs

Pierrot vient en aide pour des migrants qu’il logeait sur Paris. Il est obligé de les amener chez Antoine dans le Sud-Ouest. Son ami loge déjà Mimile qui souhaite reconquérir Berthe, la voisine agricultrice. La campagne, supposée calme et tranquille, va surprendre les réfugiés à cause de l’animation qu’ils vont susciter. Ils vont connaître un drôle d’accueil dans cette petite bourgade…

Les Vieux Fourneaux 2 film movie

Le réalisateur des "Vieux Fourneaux" signe ce nouvel opus de l’adaptation de la dande dessinée de Wilfrid Lupano et Paul Cauuet, le premier signant d’ailleurs le scénario de ce film aussi (cette fois, Christophe Duthuron ne collabore pas à l’écriture). La bande de retraités bougons revient donc à l'écran, avec Bernard Le Coq en remplacement de Roland Giraud pour le personnage d’Antoine. Ils ont toujours un peps ébouriffant et un parler croustillant et cinglant. La comédie est menée par les trois compères au côté d'Alice Pol.

Le film est d'une réalisation basique mais sympathique, il est rempli de bons sentiments. Ce divertissement tout public est respectable avec son sujet mais les conciliabules et le rythme du film manquent de souffle. Les différents messages concernant l'accueil des migrants ainsi que la désertification des villages font que le film part dans tous les sens. Et une nouvelle fois, Claire Nadeau joue la foldingue.

Le film se veut quelque peu moralisateur avec ses messages pleins d'humanité. Le scénario anti-capitaliste, anti-force de l'ordre et bien-pensant ne tient pas longtemps. Le plaidoyer est lourd et lasse le spectateur. La comédie est alors plombée.

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire