Parce qu'on en a jamais assez !

LECONS D'AMOUR A L'ITALIENNE

Comédie mineure

A la suite d'un entretien d'embauche raté, un jeune homme en scooter se met à insulter une jeune fille qui se serait arrêter pour l'obliger à croiser le chemin d'un chat noir. Quand il réalise qu'elle attend simplement une amie, il se confond en excuses. Mais arrive les belle amie...

"Leçons d'amour à l'italienne" est une comédie en quatre actes, décrivant au travers des destins de divers personnages les différents stades de la vie d'un couple, de la relation de séduction à la séparation, en passant par la crise et la trahison. Si on suit avec plaisir les charmantes hésitations des jeunes tourtereaux, leurs maladresses, leurs mensonges protecteurs ou provocateurs (avec l'usage classique mais judicieux de la voix off), on n'est ni passionné ni convaincu par les affres de la vie quotidienne et de l'habitude qui font se déchirer les suivants. Il faut dire que les clichés sont tout de même bien présents dans ce second chapitre qui présente l'homme comme un fainéant égoïste et la femme comme une rêveuse romantique.

Bien sûr la comparaison avec les autres couples ayant tous des enfants est un peu rude, mais à aucun moment on ne s'attache à cet homme si empêtré dans ses problèmes d'ego, ni par la suite à cette acariâtre pervenche. Du coup, on voit d'un bon oeil arriver le plus triste des quatre épisodes, celui où un docteur séparé essaye de se reconstruire. Et on assiste avec douleur et plaisir à la fois à ses errements, ses tentatives de séduction et sa première vraie nouvelle rencontre. L'idée de présenter l'amour comme un cycle naturel n'est pas nouvelle, mais elle a le mérite de donner de l'espoir en bout de course, ce qui était la moindre des choses pour un film estampillé "Grand prix du festival du film d'humour 2006".

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire