Banniere Festival Alpe d'huez 2023

LE TOURBILLON DE LA VIE

Un film de Olivier Treiner

Hommage aux trajectoires que nos vies n’ont pas prises

Au moment de la chute du mur de Berlin, Julia, une adolescente passionnée par le piano, souhaite partir avec les autres jeunes et se révolter. À partir de là, sa vie commence à prendre des trajectoires au fil des hasards. Que serait sa vie si elle n’était pas partie ? Elle aurait peut-être rencontré Paul ou …, serait devenu une concertiste internationale ou une professeure hors pair… Elle aurait parfois eu le choix et d’autre fois la vie se serait imposée à elle…

Le Tourbillon de la vie film movie

Bouleversant, "Le tourbillon de la vie" réussit à interroger la notion de hasard sans perdre son spectateur. Grâce à un montage chronologique très élaboré, rappelant parfois du Nolan, il jongle entre le hasardeux (un accident, une grossesse…) et le nécessaire (la maladie de la mère de Julia, la passion pour le piano…) pour s’approcher au plus près de ce qu’est la vie. Comme l’avait déjà fait "L’étrange histoire de Benjamin Button" dans la scène de l’accident de Daisy, ce film montre à quel point l’enchaînement des événements nous emmène involontairement sur certains chemins de traverse.

Si les quatre perspectives choisies et racontées pour la vie de Julia oscillent toujours entre romance et drame, le jeu des actrices et des acteurs parvient à apporter de nombreuses nuances d’émotions. Ce film n’épargne ni son spectateur, ni ses personnages, surtout du point de vue amoureux. Là où la bande-annonce présente plutôt une romance avec un coup de foudre vu et revu, le point de vue adopté dans le film est tout autre et montre au contraire qu’aucune route n’est tracée, que rien n’est jamais décidé à l’avance et qu’on se remet de tout.

Tissé autour d’une ligne directrice, la musique, ce film est réconfortant tout en étant profondément honnête. Les personnages secondaires, notamment le père et la mère, incarnés magnifiquement par Grégory Gadebois et Isabelle Carré, ajoutent une puissance au récit qui ne varie pas selon les scénarios. Même s’il ne représente que l’impact du hasard sur la vie de Julia et pas sur celle des autres, sa construction est intéressante et ambitieuse : un bon film pour commencer l’année et voir que tout est possible.

Adam GrassotEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire