Banniere_Face_a_Face_2022

LE TEST

Un bonheur de comédie

Annie est mère d’une famille nombreuse. Parmi ses enfants il y a Max, étudiant qui aime à jouer du saxo, César, un peu metteur en scène sur les bords, qui se languit déjà du départ de sa copine scout en voyage, Poupi, qui s’adonne à la gymnastique rythmique sans vrai enthousiasme et Antoine, le plus petit. Son mari, Laurent, de son côté, a une liaison qu’il tente de lui cacher. Mais le jour où elle découvre un test de grossesse positif dans les toilettes, elle entraîne toute la famille dans une enquête qui va inquiéter tout le monde…

Le Test film movie

Avec une ouverture en forme de tournée de dépose des enfants en voiture, "Le test" (qui ne dure malheureusement que 1h19), a le mérite d’introduire efficacement (mais de manière savamment biaisée), l’ensemble de ses personnages. Car le point fort du film est que chacun des membres de cette famille va exister, s’épaississant au fil du métrage, grâce aux révélations ou facettes cachées qu’il réserve, mais aussi grâce à un vrai talent d’écriture. Le scénario, signé Emmanuel Poulain-Arnaud et Noé Debré, donne en effet à chacun d’entre eux un climax propre, avant de reboucler sur la tournée de dépose de chacun, une fois la famille chamboulée par toutes ces aventures.

Succession de fausses pistes, plus savoureuses les unes que les autres, l’intrigue permet aussi de mettre en avant non seulement la qualité du jeune casting, mais aussi le talent d'Alexandra Lamy, qui a rarement été aussi juste et touchante. Elle trouve ici sans doute le bon rôle au bon âge, permettant ainsi de croire pleinement à son attitude finalement à la fois protectrice et consciente de la nécessité des changements à venir. Alors préparez vous à un grand moment de comédie pour cette fin d’année, et surtout dites vous que derrière un pitch en apparence banal, se cache un film tendre et jouissif, empli de complicité, dans lequel vous apprendrez plein de choses, sur la drague, le rôle des tampons hygiéniques, ou encore le pouvoir revigorant des chorégraphies... On en demandait initialement sûrement pas autant, et on en ressort comblé.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

COMMENTAIRES

Gégé

mardi 12 juillet - 10h17

Et bien moi, je m'attendais à un navet. Ce n'est pas du tout le cas. Bien au contraire. J'ai en particulier adoré la fratrie, la façon dont le grand frère console son cadet avec celle qui deviendra "leur" chanson, la complicité touchante des enfants. Un petit bémol : un Philippe Katherine sous exploité.

Marsou

lundi 6 juin - 2h04

Un film obscène
Celui de la deconstruction, du consumérisme, de notre décadence suicidaire !

Elle : la petite bourgeoise moyenne sup, qui roule en van Mercedes à 80000 €, totalement hystérique, utérine avec ses enfants et couilleuse en carence de mari gérontologue entre deux séances de thérapie. Elle se consolera de ses déboires familio-menagers en se faisant sauter par le junky voisin qui ne sera qu’un sextoy chargé à bloc qui ne lui aura pas allongé un mot entre deux petards… et deux coups tirés avec le même enthousiasme !
Mais il a « la santé « …. Et elle a du temps à rattraper, l’apprentie cougar
Le père médecin : un rôle d’homme blanc hétérosexuel déconstruit parfait pour ce chanteur crétin en slip
Les enfants: dans le même registre, un Harry Potter qui ne se rappelle même plus qui il a baisé, un sentimental affligeant entre deux pleurs et montages vidéos qui lui se fait baiser par une vamp scout, le reste sans signifiance avec bien entendu la diversité venue engrosser la fille de la maison à l.avortement évoqué avec moins de souffrance qu.un ongle incarné.

Un remake de la «  vie n.est pas un long fleuve tranquille «  revu et corrigé façon Bobo dégénéré résident en baraques à 2 millions d’euros et aux femmes émancipées… qui se demandent bien quoi faire de cette paire qui leur a poussé entre les jambes

J.imagine que tout ce Bo monde a voté Emmanuel pour en finir avec ce suicide dégénératif
Une guerre, l’Islam viendront finir cette civilisation comme l’IVG de ce sombre « test »

Nono

samedi 29 janvier - 11h39

Un film dont le synopsis est carrément mensonger. Une famille heureuse ?? Tout le monde, dès la première scène en voiture, fait la gueule et crie sur l'autre. Ensuite, on a quand même droit à Alexandra Lamy qui fait pipi dans sa salle de bain, avec le son bien fort, excusez du peu. Génial ! Ensuite, malgré l'évènement qui est sensé créer un intérêt, le film traine en longueur, et c'est ensuite reparti pour les scènes de dispute assorties de gros mots et de paroles violentes. Le film traine en longueur, il est carrément ennuyeux et les dialogues sont franchement nuls. La critique dithyrambique d'Olivier Bachelard permet de se demander si ce monsieur a véritablement vu ce film.

Boby

samedi 29 janvier - 11h33

J’ai détesté !

edualc

dimanche 2 janvier - 7h34

Un film où il ne se passe rien de passionnant, où l’on attend en vain que ça démarre, où les acteurs passent leur temps à hurler leurs dialogues. Un film ni drôle ni émouvant… Et on se demande bien ce que Katerine est venu faire dans cette galère.

janilou

dimanche 2 janvier - 7h32

bien aimé ce film , sympathique famille on les aimes tous facile a regarder et on apprend pleins de choses avec la jeunesse, j 'en suis ressorti comblé et passé un bon moment. A voir absolument en famille je vous assure vous n'allez pas le regretter...

Laisser un commentaire