Banniere Festival d'Annecy 2021

THE LAST SUPPER

Un film de Lu Chuan

Une fresque impressionnante mais difficilement compréhensible

Yu, un jeune noble puissant, mène une guerre acharnée contre la dynastie Qin. Pour cela, il donne toute sa confiance à un jeune paysan, Liu, en lui offrant le commandement de 5 000 soldats. Or ce dernier le trahit en envahissant seul la capitale Qin. Alors nommé empereur, Yu organise avec ses conseillers un complot pour tenter d’assassiner Liu lors d’un diner…

Sur la forme "The Last Supper" peut séduire sur bien des plans (image léchée, jeux d’acteurs percutants, scènes d’action réglées au millimètre) mais sur le fond, autant vous prévenir tout de suite, il faudra user d’une concentration extrême pour comprendre un tant soit peu l’intrigue de cette bien laborieuse histoire. Pour tenter de donner une profondeur à son film, le réalisateur se risque à un montage complexe usant à foison de flashback. Il construit une fresque façon puzzle qui montre ses personnages autant âgés que jeunes et cela dès le début du film. Nous voilà donc face à une galerie de protagonistes qu’on a bien du mal à adopter, vu qu’il est difficile de les reconnaître vieillards et qu’en plus de cela, ils ont quasiment les mêmes noms (Yu et Liu).

Alors quand le réalisateur aborde la scène clé de son film, celle du diner, on perçoit à la musique qu’il se passe quelque chose d’important. Or comme les scènes qui précèdent nous ont perdu dans des flots d’informations confuses, on assiste impuissant à une joute verbale dont on a du mal à comprendre les tenants et les aboutissants. La frustration est encore plus forte quand, plus tard, le réalisateur revient sur cette fameuse scène pour dévoiler une machination visiblement inattendue. Vous l’aurez compris, "The Last Supper" est la preuve que faire un beau film n’est pas le tout, encore faut-il savoir raconter une histoire, qu’elle soit simple ou complexe. On sort du film agacé par tant de cafouillage et de prétention autour d’un diner auquel nous demandions qu’une chose, être convié.

Gaëlle BouchéEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire