LANTANA

Un film de Ray Lawrence

Un thriller d'une grande finesse psychologique, à la fois sobre et délicat

Consumé par la culpabilité juste à l'idée de tromper sa femme, Leon Zat (Anthony LaPaglia), policier, devient impliqué bien malgré lui dans une enquête sur une personne disparue, dans laquelle sa vie interfère. Tout s'embrouille avec les secrets et les tromperies de quatre couples; leurs mensonges ne faisant qu'illuminer la crise personnelle que lui-même doit résoudre. Dans ce labyrinthe d'amour, de sexe et de duperie, chacun a quelque chose à cacher...

Lantana, lantanier en français, est une " espèce d'arbuste tropical dissimulant, sous ses fleurs multicolores et exotiques, de denses broussailles de ronces, et dont la beauté cache une excroissance touffue, épineuse ". C'est aussi le magnifique premier plan de ce très beau drame psychologique, camouflé derrière une intrigue policière. Dans un lente avancée de caméra, nous découvrons ces jolies fleurs, puis cet enchevêtrement d'épines, pour enfin découvrir le corps sans vie d'une femme.

Tout est dit au travers de cette ouverture magistrale : ce thriller est un film d'ambiance, à la fois sobre et d'une grande esthétique, mais sans fioritures, humble et délicat, d'une grande finesse psychologique.

Les acteurs jouent juste et sont sublimes, touchants, car extrêmement humains. On s'identifie pleinement aux personnages. Sans jamais tomber dans le pathétique et l'apitoiement, Lantana est l'histoire de personnes en proie au doute, qui luttent contre eux-même… Le réalisateur dresse ainsi le portrait d'un flic traumatisé par l'adultère qu'il a commis, d'une épouse modèle qui trompe son ennui dans un cours de Bossa Nova, d'une psy qui a perdu sa fille et qui vit mal son deuil et son couple (elle semble soupçonner son mari d'être homosexuel). Finalement il y a une femme séparée, un rien nymphomane, qui semble avoir des vues sur son voisin au chômage.

Mais les apparences sont parfois bien trompeuses, et le réalisateur, à travers une construction éclatée, nous en donne plusieurs fois la preuve. Le tout est cohérent et passionnant, même si l'on regrettera des coïncidences un peu trop nombreuses pour être totalement crédibles. L'intrigue policière qui ne commence réellement qu'au milieu du film est plus un prétexte pour mettre en valeur les sentiments exacerbés par cette disparition, et pour focaliser les tensions. Ainsi ce que chacun cherche à cacher aux autres et à soi même, ressort avec plus de force.

L'opacité inquiétante des divers protagonistes et l'atmosphère de fausse sérénité font de Lantana, un film sobre, beau. En résumé, il s'agit d'une magistrale réflexion sur le couple, l'amour, la confiance… Naturellement complexes, les rapports à l'infidélité et à la sincérité sont abordés ici avec une simplicité qui laissent le spectateur pensif longtemps après. Sans aucun doute le meilleur film de cet été !!

DavyEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire