Parce qu'on en a jamais assez !

LADY JANE

Ratage complet

L'ancienne chef d'un gang, depuis longtemps dissous, voit son fils enlevé. Décidée à retrouver ce dernier, elle décide de payer et fait appel à la générosité de ses deux anciens compères. Mais lors du payement, son fils est abattu sous ses yeux...

Notre cinéaste marseillais préféré revient avec sa famille de comédiens habituelle (Ariane Ascaride, Gérard Meylan et Jean Pierre Darroussin) pour, une fois n'est (espérons le) pas coutume, un film de genre. On a certes plaisir à retrouver sa bande, formant déjà un triangle amoureux dans « Marie Jo et ses deux amours », mais aussi bien du mal à trouver réellement crédibles ses personnages, surtout quand l'auteur essaye de nous faire croire qu'ils n'ont aucune idée de ce qui se passe. Le spectateur, lui, a toujours une longueur d'avance, et peut s'étonner que hormis lors d'une apparition, la police reste étrangement absente des agissements de ce gang peu probable qui fonce dans le mur.

Suspense artificiel, explications laborieuses autour de l'assassin du fils d'une Ascaride fière et pas si repentie: rien de bien brillant dans tout cela. Chacun compose tant bien que mal un personnage fort en gueule, qui lorsqu'il se retrouve face aux autres, perd toute consistance crédible à cause de dialogues bien peu inspirés. Et que dire des personnages annexes comme les petites frappes dont on ne comprend rien au rôle. Malgré un relent crépusculaire des brigands justiciers, on est loin du Guédiguian social de « Marius et Jeannette » ou émouvant du « Voyage en Arménie ». Vite, le suivant.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire