Banniere Festival de Berlin - Berlinale 2024

LA VIE SELON ANN

Un film de Joanna Arnow

Daria à la découverte du BDSM

Ann, trentenaire new yorkaise en pleine découverte de sa sexualité, évolue à travers une multitude de scénettes alternant entre situations absurdes de la vie quotidienne, familiale et d’entreprise…

La Vie selon Ann film movie

Ann est une trentenaire New Yorkaise vivant à Brooklyn. Professionnellement, elle a un travail de bureau qui semble soporifique ; personnellement, une sexualité curieuse qu’elle cherche à explorer avec son amant ; et physiquement, un visage que n’effleure jamais l’ombre d’un sourire. Un pitch passe partout pour un film à la forme originale : "The Feeling that the time for doing something has passed" (titre original) est une comédie fragmentée en une multitude de scénettes mettant en scène la vie d’Ann, cette jeune femme aux allures du personnage de la série animée du début des années 2000, "Daria".

Comme cette dernière, Ann arbore donc la même expression stoïque, symbole d’un humour pince sans rire fait de longs silences gênants, de comique de répétition et de gags pointant du doigt l’absurdité de la vie. Aussitôt déstabilisant par son style peu conventionnel rappelant les strips en trois cases des comics américains aux personnages sans sourires - à l’instar de Snoopy ou Garfield -, le film s’enlise rapidement dans une routine traînant en longueur, malgré la succession des scènes illustrant bon nombre de situations plus ou moins inventives.

Projeté à l’occasion de la Quinzaine des cinéastes au dernier Festival de Cannes, "La Vie selon Ann" a cependant l’originalité de filmer la sexualité d’une façon nouvelle : ici on montre des corps nus non stéréotypés dans de longs plans fixes, souvent après l’acte sexuel et on parle sans tabou de fantasme et de désir. Plusieurs scénettes montrant des tentatives de soumissions reviennent par la suite ponctuer le film. Des scènes dans lesquelles la communication est le maître mot, quitte à sortir du jeu de rôle instauré.

En faisant de la sexualité son thème principal, "La Vie selon Ann" réussit ainsi l’exploit de montrer une nudité non érotisée dans laquelle le dialogue est mis en valeur. Une curiosité qui plaira à un public de niche, friand d’humour absurde et nostalgique de "Daria".

Amande DionneEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire