Parce qu'on en a jamais assez !

KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX

Un film de Jared Stern, Sam Levine

Une version animale de la Justice League, à la fois rythmée et drôle

Lors de leurs balades quotidiennes, la complicité entre Krypto, le super-chien, et son maître, Superman, est à chaque fois évidente, qu’ils collaborent dans l’arrestation de braqueurs ou pour déjouer d’autres méfaits. Mais alors que Superman s’apprête à se fiancer avec Lois Lane, celui-ci devient jaloux, ayant peur que celle-ci ne le remplace comme meilleur ami. Conscient de la situation, Superman se rend alors dans un refuge pour animaux afin de trouver à Krypto un compagnon. Mais dans ce refuge il y a non seulement un autre chien, Ace, mais aussi Lulu, une cochon d’Inde de laboratoire qui rêve de dominer le monde…

Krypto et les super-animaux film animation animated feature movie

Si les personnages constituant le duo de chiens (Krypto et Ace) qui est au cœur de l'intrigue, ont fait leur apparition dans l'univers DC Comics au milieu des années 50, c'est seulement aujourd'hui que le cinéma s'en empare, et ceci avec une certaine réussite. Autour de Krypto, chien de Superman, évoluera ici toute une petite troupe d'animaux issus du refuge, qui constituent les laissés pour compte, ceux que personne ne risque d'adopter, contrairement aux mignons petits chats, qui auront ici un délicieux rôle à contre emploi. Cette league d'animaux, soudain dotés de super-pouvoirs grâce à la kryptonite orange que Lex Luthor a attirée sur terre, alors que Superman est lui privé de ses pouvoir du fait de la classique kryptonite verte (tout comme Krypto), sera constituée d'un chien téméraire et indestructible, d'un écureuil rappeur stressé capable de générer des éclairs, d'une tortue bigleuse hyper rapide obsédée par les laitues, et d'une cochonne enrobée capable de changer de taille.

La présentation des héros arrive donc ici deux fois, façon comics, avec affichage du nom en lettres stylisées et arrêt sur image, de manière sérieuse puis parodique (pour la vraie Justice League, puis pour celle des animaux...). Jouant avec ce type de contrastes et moquant de manière récurrente les quelques incohérences du Comics (les fameuses lunettes de Superman, censées cacher sa vraie identité lorsqu’il est en civil…), le scénario convoque une armée de cochon d’inde (faisant par là même des hamsters… une insulte suprême) en plein questionnements sur leurs capacités, des super-héros un peu dépassés, et surtout une super méchante, Lulu, dont Muriel Robin assure avec brio et inventivité l’hilarant doublage. Ne lésinant aucunement sur les scènes d’action, "Krypto et les super-animaux" assure donc le spectacle, tout en ménageant le suspense et développant des personnages attachants et drôles, dans leur gentillesse, leur maladresse, ou pour certains leur méchanceté.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire