Parce qu'on en a jamais assez !

KISS KISS BANG BANG

Un film de Shane Black

Du divertissement avec un grand D

Rien ne prédestinait Harry Lockhart au métier d’acteur. Pourtant, un banal vol de jouet le conduit accidentellement sur les lieux du casting d’un polar hollywoodien, dont il remporte le premier rôle. La préparation de son rôle l’amène à collaborer avec un détective prive à l’éthique douteuse et une amie d’enfance qui aspire à être actrice. Tous les trois vont alors se retrouver mêlés à une affaire de meurtre aussi mystérieuse que rocambolesque…

Que dire d’un film comme Kiss Kiss Bang Bang si ce n’est qu il remplit de A à Z sa mission de divertissement ? Dès le générique, le spectateur se retrouve happé dans une histoire trépidante et impeccablement maîtrisée qui semble passer à la vitesse d’un TGV. Qu’importe que certaines techniques narratives soient un peu trop appuyées et qu’importe la vraisemblance de l’histoire : le rythme ne fléchit pas une seconde et le scénario témoigne d’une réelle exigence de qualité et d’originalité.

Il est en plus servi par une excellente brochette d’acteurs. Val Kilmer est plus vrai que nature dans son rôle de détective sans scrupule. Michelle Monaghan parvient quant à elle à donner un souffle et une crédibilité remarquable à son personnage d’actrice à la ramasse et Robert Downey Jr. semble avoir enfin trouvé un rôle à sa mesure. Tous les trois se glissent à merveille dans l’ambiance noire et loufoque du film, et font preuve d’une délectable autodérision. Enfin, l’esthétique est à l’image du scénario: inventive et soignée. Shane Blake, qui avait précédemment scénarisé plusieurs films à succès (L’arme fatale…), réussit donc parfaitement son passage à la réalisation et nous fait attendre impatiemment son prochain opus.

Anthony REVOIREnvoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire