Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

JE PREFERE QU’ON RESTE AMIS…

Je préfère qu’on lui laisse une chance…

Claude est un trentenaire introverti et sensible ; un homme quelconque qui ne trouve pas l’amour. Il va rencontrer Serge, un quadragénaire original, avec qui il va lier une grande amitié et s’ouvrir aux autres…

Je préfère qu’on laisse une chance au premier long métrage des compères Eric et Olivier. Certes, c’est un film sans émotions profondes, car à vouloir osciller entre comédie et drame romantique nous ne sommes pas franchement émus ou amusés, mais c’est un essai prometteur qui décrit la solitude d’un homme à travers la spécificité de son entourage.

Je préfère qu’on laisse une chance à Jean-Paul Rouve qui interprète brillamment un Claude touchant. L’acteur nous prouve encore qu’il peut porter plusieurs masques (et qu’effectivement ses cheveux lui permettent de prendre plusieurs visages).

Je préfère qu’on apprécie un film pour ce qu’il est, dans son écriture et sa réalisation, plutôt que dans son casting prestigieux qui ne joue pas toujours en sa faveur. L’histoire est plaisante et le choix de Jean-Paul Rouve est judicieux ; mais la technique des réalisateurs est encore trop sommaire pour qu’elle puisse mettre en valeur l’intelligence des trouvailles scénaristiques. On ne sait jamais ce qui va tomber sur la tête du pauvre Claude. Les réalisateurs brouillent les pistes, au point qu’on ne sait même plus ce que les personnages recherchent, et qu’on ne sait pas quoi tirer comme conclusion à la fin de la projection.

Je préfère vous laisser seul juge d’un film tout juste abouti, mais qui me laisse espérer qu’Eric, Olivier et Jean-Paul sont à l’éclosion d’un développement de carrière certain.

Aïcha ZEnvoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire