Bannière Festival Lumière 2021

J.T. LEROY

Un film de Justin Kelly

La voix et le corps

Comment Savannah Knoop, venue à San Francisco pour retrouver son frère, est-elle devenue le mythique J.T. LeRoy ?

Savannah (Kristen Stewart) accepte, par amour et admiration pour Laura (Laura Dern), de devenir le corps du personnage fabuleux qu’elle a créé : J.T. LeRoy, auteur à succès qui met en scène son enfance traumatique dans ses romans. Mais être le corps de quelqu’un sans en être la voix, va s’avérer bien plus difficile pour les deux femmes que ce à quoi elles s’attendaient.

L’idée est riche, intéressante, bien mise en scène et la distribution est admirable. Diane Kruger vient apporter de l’intensité et de la tension dans le couple formé par Kristen Stewart et Laura Dern. Le film est prenant et très bien écrit, mais peine à décoller et à rester en mémoire.

Si les enjeux des personnages sont clairs, ils sont essentiellement liés à leurs égos débordants et à l’impossibilité de dire la vérité pour chacune d’entre elles une fois qu’elles se sont engagées dans la spirale du mensonge.

Riche de réflexions sur la littérature, sur le processus créatif et sur l’identité, le film semble avant tout entravé par la nécessité de coller à l’histoire vraie qu’il relate.

À se demander pourquoi les impostures littéraires fascinent tant le public, comme si l’important dans une œuvre était la personne qui l’écrit et non le voyage qu’elle propose au lecteur. Si l’auteur n’est pas celui que le public pense, en quoi cela changerait il son expérience ? Dès lors, pourquoi s’indigner ?

Le film apporte une réponse à ces questions. Il met en scène comment la difficulté, le combat, le doute et le mensonge blessent avant tout les auteurs qui choisissent un pseudonyme, une autre identité, pour raconter des histoires dont ils doivent se libérer, pour évacuer des personnalités qui sont apparues en eux et qu’ils tentent de faire cohabiter avec la leur, parfois dans la douleur.

Un film à voir essentiellement pour son trio d’actrices. Le reste ne vaut pas vraiment le déplacement.

Thomas ChapelleEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire