Parce qu'on en a jamais assez !

ISOLATION

Un film de Billy O'Brien

Alien à la ferme

Alors qu'elle inspecte l'utérus d'une vache, une vétérinaire est mordue à la main par quelque chose. Lors de l'accouchement, le fermier subit le même sort de la part de la génisse, apparemment inerte. La vétérinaire décide d'abattre la bête ainsi que sa mère…

Il fallait avoir cette idée de huis clos à la ferme, alliant manipulations génétiques et mystérieuses créatures à l'exosquelette qui vous mordent sauvagement. Il fallait ensuite rendre crédible cet univers apparemment connu, dans sa confrontation à l'étrange. L'auteur y parvient dans un premier temps en confrontant un couple de gitans en fuite, et des vétérinaires menant des recherches mystérieuses, au monde apparemment simple du fermier. Le film vire ensuite au film de créature, dont on découvre les propriétés au fil du récit. La ferme devient le lieu d'une poursuite infernale, le but étant d'empêcher l'alien de sortir du secteur et d'aller contaminer le monde.

Bien sûr l'auteur ne peut s'empêcher quelques dérapages faciles, comme la stupide noyade du tracteur dans la fosse à purin, ou l'utilisation pas très crédible d'effets de couloirs ou de gaines de ventilation, en faisant vagabonder ses héros dans les trayeuses ou sous des caillebotis improbables. Le monde connu de la ferme, sorte de vaisseau alien, y perd alors en lisibilité et donc paradoxalement, en caractère angoissant. Reste que le film est à la fois original et écoeurant. Une chose est sûre en tous cas, vous ne verrez plus jamais une vache de la même manière.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire