Parce qu'on en a jamais assez !

INCONSCIENTES

Un film de Joaquin Oristrell

Freud et l’Espagne, le Sexe et la Mort

C’est l’histoire de deux hommes qui ont épousé chacune des deux sœurs d’un éminent médecin. L’un disparaît, l’autre tombe amoureux de sa belle-sœur, qui elle cherche son mari et tente de retrouver ses derniers patients. Pendant ce temps, la visite de Freud en Espagne se prépare activement…

Alors que la visite de Freud en Espagne se prépare, la communauté scientifique et médicale est divisée sur les apports de cet homme à la science. Le réalisateur fait ici le choix d’un film d’époque, au début du XXe siècle, tant bien sur dans les costumes, mais aussi et surtout dans la mise en scène. Les différentes périodes de l’intrigue semblent formés autant d’actes différents, séparés par des tableaux très « belle époque ».

Finalement, Freud n’est qu’un prétexte, mais permettra de dérouler toute une intrigue où une femme va partir à la recherche de son mari disparu, tout en succombant aux assauts répétés de son beau-frère… L’histoire prend alors la forme d’une quête, lors de laquelle notre héroïne va apprendre à connaître son mari, à travers les cas d’études de sa thèse, autant d’histoires vraies et vécues, qui vont la plonger dans une réalité parfois sordide.

Cette quête, ainsi que les choix de mise en scène sont passionnants. De plus, le réalisateur nous montre les femmes, personnages principaux de l’intrigue, sous un jour complètement nouveau pour l’Espagne de cette époque, jouissant d’une liberté de langage, mais aussi d’une liberté sexuelle pour le moins étonnantes. Mais le grand final, suscité par l’arrivée de Freud va profondément décevoir, et laisser le spectateur sur sa fin… dommage.

Rémy MargageEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire