Parce qu'on en a jamais assez !

HOLLYWOO

Un film de Frédéric Berthe

Il manque un « D » comme dans Drôle

Jeanne est la doubleuse française de Jennifer Marshall, actrice dans une série télévisée américaine à grand succès. Le jour où cette dernière décide d’arrêter sa carrière, Jeanne, se retrouvant sans emploi, part pour Hollywood afin de la faire changer d’avis. Sur place, sa rencontre avec Farres, un compatriote débrouillard, ne va pas arranger les choses…

Fuyez, malheureux ! Vous qui voudriez savoir ce que peut donner l’association de la comique préférée des français et du trublion incontrôlable ayant déjà prouvé qu’il était un (très) bon acteur lorsqu’il était bien dirigé : fuyez !

Alors que tout l’hexagone ne parle que d’une comédie drôle et intelligente (il faut vraiment vivre dans une grotte pour rester « intouchable » face à son effet), les spectateurs de « Hollywoo » se demanderont eux, comment peut on encore oser tourner et sortir des films de la sorte ? Rien dans les aventures de « Florence Foresti aux States » n’est à sauver. La carte postale américaine à laquelle nous assistons est un ramassis de clichés à vomir. Pêle-mêle : les blacks sont tous des gangstas, l’agent de sécurité comique de service est forcement pakistanais (et se prend une vanne raciste en plus), les filles sont magnifiques mais bêtes et vénales, les riches sont méchants, les personnalités du monde du cinéma sont arrivistes, les prisonniers sont des bikers gays… et la liste est encore longue.

Il en va de même de l’humour : Qui, de nos jours, peut espérer faire rire une salle de cinéma avec 1h30 de personnages parlant « franglais » (l’anglais approximatif entrecoupé de mots de français) ? Même le scénario est à pleurer de honte et regorge de situations incongrues et impossibles, mention spéciale au double final, tellement tiré par les cheveux que vous aurez l’impression de vous faire scalper en allant voir ce film (oui, cette vanne est plus drôle que qu'« Hollywoo » dans son ensemble).

On peut être un ou une comique de talent, ça ne fait pas de vous une actrice. Pourtant, bien dirigée, Florence Foresti (pour Jamel c’est déjà une certitude) pourrait exposer son talent comique et faire exploser la salle de rire… C’est loin d’être le cas ici.

François ReyEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE


Powered by Preview Networks

Laisser un commentaire