Parce qu'on en a jamais assez !

HIBOU

Un film de Ramzy Bedia

Exister aux yeux des autres

Rocky est fréquemment mis à l'écart par ses collaborateurs. Il n'est jamais invité à leurs sorties, est ignoré lors lors de leurs discussions, est méprisé par ses patrons. Un soir, lorsqu'il rentre à la maison, il découvre un hibou Grand Duc dans son appartement, qui le fixe avec insistance...

Après avoir co-réalisé "Seuls Two", le comique Ramzy Bedia se lance cette fois-ci seul derrière la caméra et se dirige lui-même dans le rôle principal de "Hibou". Le scénario ne manque pas de poésie, grâce à la parabole qu'il offre sur le fait de passer inaperçu et la nécessité de rester soi-même malgré la différence, son anti-héros revêtant un costume de Hibou que personne ne remarque. Jolie histoire d'amour, le film met face-à-face cet homme maladroit, que peu de gens apprécient, et lui donne une raison de vivre en lui faisant rencontrer une jeune femme déguisée en panda, aux courbes généreuses et à la douce voix d’Élodie Bouchez.

À l'usuel numéro du duo Eric et Ramzy, fait de maladresses et de pitreries (la scène de rencontre avec le Grand-Duc est ainsi copieusement gâchée) succède un humour réjouissant, tantôt absurde (les scènes avec le voisin Philippe Katerine, hyper sensible au bruit...), tantôt noir (les blagues récurrentes du patron de l'animalerie et sa collègue du sous-sol...). L'approche entre les deux êtres différents et fragiles est plutôt sympathique, le message sur l'affirmation de soi fonctionne bien et les guests font des merveilles (Eric Judor, Franck Gastambide...). Seul petit bémol, une musique omniprésente qui marque l'aspect conte, mais ne sert tout de même pas à grand-chose.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire