Banniere_CANNES-2019

HELLBOY 2

Autre film, autre style !

Cette fois-ci Hellboy va se frotter à un mystérieux prince, venu des entrailles de la terre et qui est prêt à lever la plus terrible de toute les armées: les légions dorées ! Mais grâce à ses amis et un nouveau complice, il va tout faire pour déjouer les plans de l'infâme créature...

Voici donc une suite de plus, mais qui se base dans un autre univers, du moins dans le style et la mythologie. Car après les monstres et démons inter-dimensionnels, nos héros affrontent cette fois, des créatures sorties tout droit des entrailles de la terre, trolls et autres membres de civilisations perdues, qui à l'instar des sorciers d'Harry Potter, semblent cohabiter avec nous entre deux rues. Alors ceci implique forcément un changement de casting, réussi avec brio, allant de paire avec les modification du style graphique et narratif qu'opère le réalisateur. Moins glauque que le premier film, nous avons ici à faire à un bestiaire haut en couleur, pour la conception duquel la créativité des scénaristes et autres dessinateurs a été fortement mise à contribution... et c'est un régal pour les yeux !

Les scènes d'action semblent bien mieux maitrisées. Situées le plus souvent dans des espaces clos, elles renforcent tout autant la sensation de claustrophobie, que la gène procurée par l'impressionnante carrure du fils du diable. Et c'est justement en jouant avec cela que le réalisateur réussit ses scènes, intégrant merveilleusement bien les effets spéciaux et autres images de synthèses. Car dans cette débauche de créatures on sent très rapidement l'amour porté à « ses monstres » par Guillermo Del Toro, y compris à son principal, qui dans cet épisode va être confronté à son état de démon.

Oui, Hellboy, élevé comme un homme, va se montrer à toute la population, cherchant ainsi une reconnaissance et une intégration tellement espérée. Son amie va lui apprendre une nouvelle qui risque de changer bien des choses dans un avenir plus ou moins proche. Mais je ne vous raconterai pas la suite...

En fin de compte, « Hellboy 2 » est une suite non pas meilleure, mais simplement différente du premier, et qui nous offre un bestiaire fabuleux (déjà entraperçu dans « le Labyrinthe de Pan »), des personnages gagnant en maturité et une débauche visuelle de tous les instants.

Guillaume BannierEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire