Banniere Festival de Cannes 2021 sélection quotidiennes critiques

HALLOWEEN RESURRECTION

Un film de Rick Rosenthal

Navet horrifique : même pas peur !

Après être allé pourchasser sa sœur dans l'hôpital psychiatrique où elle avait terminé suite au dernier épisode, Michael Myers retourne dans sa maison d'origine, où de jeunes gens sont enfermés pour la soirée d'Halloween…

Histoire d'aller au cinéma pour le 31 octobre, fête des morts, ou Halloween, j'ai trouvé ce nouvel opus de la série du même nom, sorti il y a pile un an aux USA. Et quelle frayeur face à un scénario si affligeant. Si le principe d'enfermer des gens dans une maison, et d'attendre qu'ils soient tous décimés, n'est pas nouveau, on pouvait espérer bien mieux du mode façon " Loft " (télé réalité), choisi ici et dans lequel un des participants se trouve être le tueur en question. Mais rien ne se passe, à l'image du peu d'intérêt de leur émission, qu'imaginent, effrayés, les producteurs de l'émission télé du film, on se retrouve devant leur pire crainte : des participants amorphes, se promènent à deux à l'heure dans une maison truffée de faux pièges et de détails horrifiques (on se demande pour qui). Une seule bonne idée à noter : la rencontre d'un faux Michael Myers avec le vrai. Mais ça ne fait pas un film.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire