Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

GIRL NEXT DOOR

Un film de Luke Greenfield

La découverte d'une certaine liberté

Un étudiant (Emile Hirsch) désireux d’obtenir la bourse qui lui permettra de continuer ses études dans l’université de son choix, rencontre sa nouvelle voisine (Elisha Cuthbert). Il va rapidement tomber amoureux de cette superbe fille, aussi maline que complice, qui le pousse à sécher les derniers cours…

Vous allez me dire : encore un film pour ados, où tout se termine bien ! Et bien oui. Cela, forcément, on le devine dès le début. Et l'on sait très bien, que malgré la découverte d'une cassette où la belle s'adonne au porno, la tolérance sera au rendez vous, et l'union, certainement parfaite. Mais ce teen movie comme on les appelle, est des plus réussis, à l'image d'un American Pie. On rit beaucoup, que ce soir des fourberies des jeunes tourtereaux, aux fêtes de leurs camarades, ou dans la piscine du proviseur. Ces gamineries rafraîchissantes font non seulement plaisir à voir, mais sont porteuses d'une certaine rébellion, où les adultes passent pour des crétins, et les parents pour de gros naïfs.

Il fait dire que les interprètes principaux ne manquent pas de charme, ni de mordant, en ce qui concerne la très sexy Elisha Cuthbert, dont le personnage au passé d'actrice porno est des plus séduisant et attachant. Mais la palme du comique revient ici au manager sympathique façon Jim Carrey (excellent Timothy Olyphant), moins grimaçant que fortement subversif, qui apporte un peu de piquant à cette bluette sympathique. Un vent de liberté souffle sur les derniers jours de lycée de ces quelques étudiants libidineux, qui vont prendre une revanche jouissive sur les gars genre ultra bright, au sourire benêt, et aux muscles d'acier. Le premier pas vers une vie normale, d'adulte, et une vision amusante de la « fête de fin d'année », qu'on vous laissera découvrir.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire