Banniere Berlinale 2023 Festival de Berlin 2023

FEMME DE MÈRE EN FILLE

Une histoire de femme(s)

Par l’histoire de sa mère, Odile, et sa grand-mère, Marie, la réalisatrice, Valérie Guillaudot, cherche à interroger la place des femmes dans la société, et surtout dans le domicile familial. À l’aide de l’historienne Michelle Perrot, elle part à la recherche de témoignages pour retracer son histoire familiale, en même temps que l’histoire de l’émancipation féminine…

Femme de mère en fille film documentaire documentary movie

Premier long-métrage documentaire de la réalisatrice Valérie Guillaudot, "Femme de mère en fille" prend le pari d’un sujet très personnel, qui trouve sa voix dans une approche quasiment autobiographique. Grâce aux témoignages des amies de sa mère et de sa grand-mère, on suit avec elle, telle une énigme à reconstituer, l’histoire des femmes de son passé, et des femmes du 20è siècle.

Valérie Guillaudot écrit ce film comme une lettre adressée à sa maman, décédée il y a quelques années : elle lui adresse ses doutes, ses questions, et va au fur et à mesure découvrir qui était sa mère. Si au début, la voix off n’est pas convaincante, et empêche même une réelle prise dans le récit, son effacement progressif et l’arrivée des archives permettent de ressentir plus frontalement l’histoire d’une famille, et l’histoire de la question féministe - qu’il s’agisse de l’IVG ou pour les femmes du droit de travailler sans l’accord de leur mari.

Si le propos et la question féministe sont toujours traités à travers le prisme de l’interview, ce choix (qui peut paraître redondant à la longue) permet toutefois d’entendre un récit choral de l’émancipation féminine, et des pistes de réflexion sur la place de la femme au sein de la famille traditionnelle française, en 2022. Également, ce récit se fortifie par la place accordée aux femmes de tous âges, amenant un propos et une sorte de solidarité intergénérationnelle.

Malgré cette justesse et cette sensibilité du propos, la forme en elle-même du documentaire ne paraît pas complètement aboutie, et on note quelques faiblesses de réalisation : une image pas toujours juste, un montage qui ne permet pas toujours la pleine compréhension des enjeux, un son inégal. S’agissant d’un premier film, on ne se formalisera pas trop de ces problèmes, et on appréciera tout de même ce documentaire, qui sort pour la journée internationale du droit de la femme.

Valérian BernardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

BA Femme de mère en fille 2023.mp4 from A VIF CINEMAS – DHR distribution on Vimeo.

Laisser un commentaire