Parce qu'on en a jamais assez !

L'ÉTRANGE POUVOIR DE NORMAN

Un film de Chris Butler et Sam Fell

Zombies land

Norman a le don d'agacer son père en lui disant que sa grand mère continue à faire du tricot dans le salon, alors qu'elle est décédée. Il faut dire que Norman a le pouvoir de parler avec les morts. Risée des plus grands à l'école, il devient l'ami d'un autre bouc-émissaire, un petit gros...

"L'étrange pouvoir de Norman" est un nouveau film d'animation en stop-motion, technique recréant image par image le mouvement de divers personnages dans des décors entièrement construits (à l'imade de "Wallace et Gromit" ou de "L'étrange Noël de Monsieur Jack"). Retravaillées à l'ordinateur, les plans du films font aussi apparaître un étrange halo vert autour des fantômes que seul le jeune garçon peut voir, et donnent vie à des nuages menaçants laissant apparaître un effrayant visage de sorcière.

Récit initiatique centré sur un anti-héros (un garçon timide qui est le souffre-douleur des plus grands et de sa "Barbie" de sœur) le film pâtit cependant d'un scénario sans surprise, qui déroule tranquillement sa prophétie annoncée par un oncle clochard plutôt repoussant, autour d'une vieille légende locale de sorcellerie. Le soin apporté aux décors et aux cadrages, les amusantes allusions aux classiques des films d'épouvante ("Vendredi 13", "L'exorciste"...) ne réussissent pas à masquer un certain manque de rythme, compensé partiellement par une construction qui sait ménager un certain suspense.

Après la réussite de "Coraline", ce "ParaNorman" manque de piment, même s'il se dote d'une morale un peu décalée par rapport aux classiques du dessin animé. Point ici de discours appuyé sur la différence, mais plutôt le développement d'une certaine idée du pardon, doublée d'un regard critique sur l'Amérique des premier colons. Un récit touchant, abordant le thème de la peur irrationnelle tout en ménageant l'intérêt des enfants, au travers des aventures d'une joyeuse bande de freaks combattant des zombies. Un film politiquement pas si correct.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE




Powered by Preview Networks

Laisser un commentaire