Parce qu'on en a jamais assez !

ELLE S'EN VA

Un rôle sur mesure pour Catherine Deneuve

Bettie, la soixantaine, patronne d’un restaurant qui connaît des difficultés financières, apprend par sa mère que l’homme marié dont elle est la maîtresse vient de quitter sa femme... pour une autre, plus jeune, environ 25 ans, et enceinte. Anéantie, elle prend sa voiture pour aller faire un tour, qui se transformera en véritable voyage...

Emmanuelle Bercot ("Clément", "Les Infidèles", également co-scénariste de "Polisse") n’aurait pas seulement écrit le rôle de Bettie en pensant à Catherine Deneuve, mais elle l’aurait fait pour pouvoir travailler avec elle. Et cette fascination de la réalisatrice pour l’actrice mythique de "Belle de jour" ou "Indochine" transpire tout au long du métrage, puisqu’elle la filme dans les moindres détails. S'attardant longuement sur ses cheveux, ses regards, ses mains, ses pieds, elle magnifie cette femme mûre, lui offrant un de ses plus beaux rôles depuis des années.

Histoire du deuil d'une relation avec un homme marié, "Elle s'en va" est un road movie étalé sur 5 jours, qui nous trimbale aux quatre coins de la France, de rencontres en retrouvailles, pour mieux interroger la possibilité de retomber amoureux, quel que soit l’âge. Par une coupure radicale avec son environnement habituel, le scénario prépare son personnage principal à un véritable changement, et à une certaine forme de sagesse, toute mesurée. Car l’entrée dans le troisième âge est certainement tout sauf un enterrement en première classe.

Traitant des difficultés des rapports mère-fille, le récit se tourne à la fois vers la grand-mère (Claude Gensac) fortement envahissante, et sa fille, boule de nerf déversant sa rancœur, et des flots de reproches, à la moindre contrariété. Le besoin de lien se fait néanmoins sentir, tout comme celui d’une indépendance salvatrice vis-à-vis des hommes. Au passage, le film nous livre aussi en arrière plan un portrait d'une France « profonde » plutôt attachante, fait de rencontres improbables et rassurantes. Un rôle en or donc pour Catherine Deneuve... dont la fille dans le film dira fort justement qu’elle sera « toujours belle, même dans ta tombe ». Sans aucun doute.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire