Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

EASY GIRL

Un film de Will Gluck

Enchaînements

Olive est une lycéenne qui a récemment fait les frais de la rumeur. Sur internet, elle tente de rétablir la vérité en racontant sa version d'une histoire qui a démarré avec un simple mensonge. En effet, sa meilleure amie la pressant de lui raconter son week-end, passé auprès d'un garçon, elle finit par lui avouer avoir perdu sa virginité. Mais ce mensonge inoffensif, dévoilé dans les toilettes, tombe dans les oreille de a leader du groupe religieux local, qui prône l'abstinence avant le mariage...

Sortie directement en DVD et Blu-Ray le 15 juin 2011

« Easy A » est une comédie pour ados dans laquelle l'héroïne rêve secrètement que sa vie puisse ressembler à celles de certains personnages des films de John Hugues (« Breakfast club », « La folle journée de Ferris Bueller »), y compris « pour les numéros musicaux incongrus et inutiles ». Malheureusement, celle qu'on pourrait qualifier de « Gossip girl » du lycée, puisqu'elle a lancé une rumeur sur son dépucelage, s'enfonce elle-même au fil du scénario, par excès de gentillesse, puisqu'elle accepte d'aider un pote homo, en faisant croire à une torride partie de jambe en l'air lors d'une soirée, les services du genre ayant ensuite tendance à se multiplier. Si l'on s'amuse moins des conséquences en cascade du mensonge initial, que de l'attitude provocatrice du personnage principal, on savourera particulièrement sa relation finalement équilibrée et raisonnée face au sexe, le scénario en profitant pour en mettre plein la gueule aux groupes religieux prônant l'abstinence, et hypocrites face aux choses de la vie.

Emma Stone, actrice dans la série télé « Malcolm » et qu'on retrouvera bientôt dans « Spiderman 4 », est ici une véritable révélation. Elle brille grâce à son attitude provocactrice (elle va jusqu'à porter la lettre A sur des tenues de plus en plus affriolantes – allusion à « La lettre écarlate », roman qu'elle doit lire en classe...), ses lignes de dialogue plutôt crues et assez bien vues, que ce soit en voix-off ou dans ses confrontations avec ceux qui dénonce son image et veulent l'exclure pour des raisons de réputation (du lycée ou plus personnelles...). Et le scénario a la bonne idée, au milieu du déluge de conséquences et de commentaires associés, de proposer à son héroïne des pauses, que se soit au sein de sa famille, dont l'équilibre serein fait plaisir à voir, ou lorsqu'elle croise un beau jeune homme de manière récurrente, déguisé en castor,. La première, est composée de parents complices à l'extrême (Stanley Tucci et Patricia Clarkson, qui ont l'air d'y prendre un malin plaisir...). Le second n'est autre que la nouvelle mascotte du lycée, plus politiquement correcte que le super-héros bleue et torse nu... Leur tendresse affichée lui apporte du réconfort, créant en même temps un équilibre bienvenu dans cette charmante et acide comédie.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

COMMENTAIRES

lilou mdb

dimanche 31 mai - 8h53

j'ai grave kiffé ce film et j'en connais un autre mais pas beaucoup fait par vous mais vous faites trop bien les film j'aimerais être comme vous je vous adore.

Laisser un commentaire