Banniere Festival de Berlin - Berlinale 2024

DREAMING IN BETWEEN

Un film de Ninomiya Ryutaro

La révolte du cœur

Un professeur décide du jour au lendemain de cesser d’aller au travail. Il en profite pour faire le point sur son existence et essayer de renouer du lien avec ses proches…

Dreaming In Between film movie

Comme le laissait penser la poésie du titre, le film va s’intéresser à un protagoniste plongé dans un entre-deux. Pourtant, lorsque la caméra nous autorise à faire sa rencontre, ce professeur en costume trois pièces a l’air de marcher d’un pas décidé. Certes, la communication avec sa fille semble rompue, celle-ci préférant son écran de smartphone aux mots de son vieux paternel. Mais n’est-ce pas le cas dans beaucoup de familles ? La relation avec sa conjointe apparaît comme plus distendue, l’amour évaporé depuis de nombreuses années, au point que même un geste d’affection de la part de son époux est devenu insupportable à cette femme. Ce n’est pas la joie, mais au travail, tout le monde semble l’apprécier, lui, le directeur adjoint du lycée, que ce soit son supérieur hiérarchique, ses collègues ou même ses élèves avec qui il noue des liens forts.

Alors lorsqu’il se balade sur ce pont et qu’il appelle l’établissement pour les prévenir de son absence, quelque chose nous interpelle. Une révolution silencieuse se met en marche. "Dreaming in between" dresse subtilement le portrait d’un homme resté trop longtemps la bouche fermée. Alors que son propre père est devenu mutique, il va pouvoir enfin se libérer, dire aux gens ce qu’il pense véritablement d’eux, à cette société du paraître d’aller se faire voir, en balayant tous ces faux-semblants qu’il n’arrive plus à ignorer. Dans sa quête réparatrice et salvatrice, il va pouvoir compter sur un personnage inattendu, une ancienne élève devenue serveuse dans un petit restaurant, dont le franc-parler anime et attise le feu qui brûle désormais en lui.

Drame teinté d’humour, le métrage est surtout le récit d’un être à un moment charnière de son existence, lorsque le futur ne fait plus le poids face au passé. De ces différentes tribulations se dégage une nostalgie poignante, celle d’une vie regardée d’un œil nouveau, entre doutes et regrets, avec comme omniprésente question celle que tout le monde se pose un jour : Est-il trop tard ? Capturant avec grâce les moments de vie dans ce qu’ils ont le plus d’anodin, et donc de déchirant, cette réalisation de Ninomiya Ryutaro, sélectionnée à l’ACID 2023, s’avère un voyage bien plus que mélancolique que le suggéraient les premières minutes placées sous le signe de la comédie. Ce qui le rend d’autant plus agréable.

Christophe BrangéEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire