Banniere_Festival_Lumiere_2020

DRAMA - MEX

Un film de Gerardo Naranjo

Pénible

Alors qu'une jeune fille se retrouve face à son ex qui lui propose une nouvelle tentative, un vieillard se fait voler son porte feuille par une jeune prostituée qui passe devant son bungalow...

A partir d'éléments pourtant intéressants concernant la possibilité de l'amour à tous âges, le réalisateur de "Drama Mex", qui en est aussi le scénariste développe trois histoires intimement mêlées, qui ne vont finalement pas bien loin, malgré le drame annoncé qui couve, mais à feu doux. Car si on n'a pas forcément du mal à s'identifier à ces jeunes qui traversent une nuit improbable, et à cet adulte solitaire qui ne semble plus croire en rien, la mise en scène est à ce point pénible que l'on décroche rapidement.

Entre les insupportables plans, caméra à l'épaule pratiquement tout le film, insufflant à l'inaction un mouvement assez inadéquat, et les croisements temporels qu'on n'arrive pas vraiment à recaler entre eux, le spectateur, pourtant patient, souffre le martyre. En effet, malgré la qualité des différents interprètes, on ne peut s'empêcher de se dire que certains en font un peu trop (dans le drame justement, ou dans l'inconscience pour d'autre), et surtout, on s'interroge sur leur capacité réelle à endurer la souffrance. Ajoutez à cela des courses éperdues rythmée d'une agréable musique, mais un rien trop connotés clip, et le fait que certains moments du matin, auraient dû avoir lieu avant la nuit, et au final on ne saisi plus grand chose.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire