Bannière Festival de Berlin - Berlinale 2020

DRACULA III : LEGACY

Le nouveau méfait des frères Weinstein et de Dimension. Nul, affligeant, plan-plan… en même temps ils ne nous ont pas habitués à mieux depuis leurs récentes « wescravenades »…

Dans un futur proche, le père Uffizi et Luke voyagent en Roumanie, à travers les terres dévastées par la guerre, afin de sauver Elizabeth et d'en finir une fois pour toute avec Dracula. En route, ils rencontreront une équipe de reporters et un groupe de rebelles qui combattent l'emprise du vampire sur leur pays…

Après Blade, le DayWalker Noir baraqué et stylé, voici Uffizi, le Daywalker Jaune qui ressemble au Hulk de la série télé quand il s'énerve… Quelqu'un peut il m'expliquer l'intérêt d'un prêtre asiatique prétendument italien qui parle avec l'accent « mmm pedi zinoi » (je sais je le fais très mal) à moitié vampire, qui combat son infection en se flagellant tous les matins au petit dèj (perso je préfère les croissants, mais chacun son truc), qui décide de partir en croisade affublé d'un sidekick désespérant (pas vu pire depuis Constantine) contre un Dracula vieillissant obligé de se battre avec une épée et de se faire des transfusions de sang vu qu'il n'arrive plus à mettre un pied devant l'autre (Rutger Hauer vieillit mal) tout en passant ses journées à mater la télé par le câble, mais qui reste tout de même le roi des vampires (et de la Roumanie à en croire le film) ? Je sens que vous voulez me répondre « aucun intérêt ». Et bien vous avez raison. Comme il ne sortira pas en salles, vous n'aurez pas la tentation d'y aller, ça fera les pieds aux Weinstein !

Cédric MayenEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire