Banniere_Festival_Lumiere_2020

DIRTY PRETTY THINGS

Un film de Stephen Frears

La survie des clandestins

A Londres, Okwe travaille d'arrache pied comme réceptionniste dans un hôtel la nuit et est chauffeur de taxi le jour. Dû à sa situation précaire d'immigré clandestin, il vit par commodité chez une collègue de boulot, une femme de ménage, Senay demandeuse d'asile qui rêve d'être régularisée et de pouvoir quitter le pays. Il découvre alors des pratiques douteuses et malsaines qui se déroulent sous ses yeux durant les nuits et dont il ne peut arrêter le système bien rodé...

Sous couvert d'approche du travail illicite, ce film nous expose la vit de ces gens qui essayent de survivre pour arriver à une nouvelle vie, mais à quel prix ? Ce thriller, mélangeant le drame et le suspense, nous décrit la vie de ces clandestins, ayant plusieurs jobs, et dont des accès de faiblesse peut les porter à renoncer à leur amour propre .La situation de Okwe est périlleuse, entre son patron et son business, ce qui mène le spectateur entre résignation et haine face aux profits faits sur son dos.

Tous les seconds rôles ont une vraie place dans ce récit. Et on remarquera notamment Sergi Lopez, alias Sneaky, dans le tableau du narcissique et séduisant trafiquant qui lui colle à la peau, tout comme Senay, Audrey Tautou, en jeune fille romantique qui veut réussir sa vie (mais dont la nationalité turque supposée est assez invraisemblable pour nous français). Enfin, saluons le flegme et la chaleur dégagés par Chiwetel Ejiofor, dans ce film touchant et bouleversant, nous montrant une des faces cachée de la société.

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire