Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

DÉTROMPEZ-VOUS

Une comédie française qui ne tient pas les promesses de son casting

Lisa, la femme de Lionel, couche avec Thomas, qui est marié avec Carole. Lorsque les couples officiels se rencontrent pour la première fois, devant l’école où ils emmènent leur enfant respectif, la distance est de rigueur. Or les époux trompés se revoient par hasard et, de fil en aiguille, débusquent le secret. Lionel et Carole, décidés à remettre leurs conjoints sur le droit chemin, vont alors tout faire pour semer le trouble entre les amants...

La première demi-heure est plutôt sympathique. On sourit de l’ironie accentuée de certaines scènes, les quiproquos nous divertissent et, le comique de situation récurrent nous fait parfois rire. Or la petite dynamique s’essouffle vite. Les clichés agacent, les mimiques de Carole (Alice Taglioni) finissent par nous fatiguer, tout comme la pudeur de Lionel (François Cluzet).

Une série de sketche s’en suit, tous plus prévisibles les uns que les autres. Seuls les odieux amants, interprétés par Roschdy Zem et Mathilde Seigner, font décoller un tant soit peu la monotonie de l’histoire. On peut d’ailleurs reprocher au film de jouer sur tous les tableaux sans jamais se positionner : tout est traité avec légèreté sauf la relation adultère, assez saisissante de passion et de dévouement. « Détromprez-vous » oscille donc en permanence entre farce burlesque et comédie légère. Résultat : on sourit à peine, le film semble bien long.

Sylvia GrandgirardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire