Banniere_Festival_Lumiere_2020

DESTINATION FINALE 2

Un film de David R. Ellis

Redite efficace

Un an après le crash terrifiant dont s'étaient tirés quelques étudiants grâce à la prémonition d'un d'entre eux, une jeune fille est en proie au même genre de vision, concernant cette fois-ci un monstrueux carambolage…

Il faut bien admettre qu'on attendait pas grand chose de cette suite et que l'on se demandait comment les scénaristes allaient pouvoir insuffler un changement dans la continuité macabre du premier opus, dans lequel la destination des principaux héros était bien définitive… au final. Et bien, leur parti pris fut de ne quasiment rien changer ! Et cela fonctionne.

Si l'accident de voiture remplace la catastrophe aérienne, seuls les protagonistes gagnent en diversité à la fois générationnelle et sociale, compliquant ainsi leurs liens et donc leurs relations et réactions face à cette mort, sensée les rattraper un à un. Et c'est bien le cœur de ce deuxième épisode : la complication. Qui va se faire tuer, comment, et dans quel ordre, avec quelle logique sous-jacente, comment sauter son tour, ou sauver sa peau ?

Les scénaristes jouent avec nos nerfs, en usant de coïncidences, réactions en chaînes, qui nous font douter à chaque instant. Un mort par le feu dans la vision, finira-t-il calciné dans la réalité ? Malheureusement, à trop vouloir brouiller les pistes et fournir des explications, les auteurs se noient en conjecture, et font presque se relâcher une tension, pourtant savamment construite, par une réalisation des plus efficaces, dans les accidents en série, comme dans la terrifiante scène d'ouverture.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire