Bagniere comedies_confinement-04

DANS LA FORÊT

Un film de
Avec

Voyage au bout de la forêt suédoise

Disons-le tout de suite, "Dans la forêt" est un film teinté d’une atmosphère étrange où la réalité côtoie le fantastique à moins que ce ne soit des projections de l’imagination du petit Tom. Car c’est de son point de vue que l’on suit l’histoire, le quittant pour son frère à de très rares occasions. Face à ces deux enfants, un homme : leur père, beaucoup plus attentionné envers Tom qu’avec l’aîné. Malgré cette différence de traitement, il souhaite garder au plus près ses deux jeunes enfants, ce qu'il fait en les emmenant le plus loin possible de toute habitation. C'est par ce biais que se dévoile la difficulté qu'à ce père de ne pouvoir garder ses enfants près de lui, étant divorcé de leur mère et habitant dans un pays éloigné d'eux.

C’est donc la question de la relation père-fils qui sert de fil rouge au film. Le père pense que Tom n’est pas un garçon comme les autres, qu’il possède un don et doit s’en servir. Il serait capable, comme lui, de voir des choses que les autres ne voient pas. L’histoire est aussi un regard sur l’enfance où le jeune Tom, qui n’est pas encore un jeune adolescent comme son frère, suit un parcours qui l’amène à vaincre sa peur et à devenir plus rationnel. En atteste la description qu’il fait du monstre au début du film et celle qu’il livre lors de sa dernière réplique.

Néanmoins, le bémol se trouve dans les scènes fantastiques avec les apparitions du monstre (n’en disons pas plus, chacun se fera sa propre lecture de ce qu’il représente) qui n’est en rien effrayant. Dommage, car les scènes avec le père possèdent quant à elles une tension beaucoup plus forte et terrifiante. Au final, on reste sur notre faim et on se demande si sans cette dose de fantastique, le film ne s’en tirerait pas mieux…

Kevin GueydanEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire