Banniere_11_films_de_separation_Saint_Valentin

DAGMAR – L’ÂME DES VIKINGS

Un film de Roar Uthaug

Poursuite en forêt

Après l’épidémie de Peste Noire ayant ravagé le pays, une famille pauvre est attaquée, lors de son exil, par des hors la loi sans merci. Capturée par les brigands, la jeune Signe parvient à s’enfuir. La chasse est ouverte…

Sortie en DVD et Blu-ray le 15 mai 2013

Il y a sept ans, l’inattendu "Cold Prey" faisait l’effet d’une bombe, révélant un cinéaste, une actrice, et une inclinaison assez foudroyante de la Norvège vers un cinéma de genre efficace et sans concession, à défaut d’être d’une originalité folle. Ayant laissé les suites de sa franchise à d’autres cinéastes, le bien nommé Roar Uthaug (un nom de Viking, ça !) retrouve cette fois-ci l’excellente Ingrid Bolso Berdal, et l’entraîne à nouveau dans un pur ride décomplexé.

Mais la donne a cette fois bien changé. Après le slasher, Uthaug et son égérie se lancent dans le survival, l’actrice au regard limpide délaissant la défroque de victime pour s’imposer en prédatrice ultra-charismatique. Totalement minimaliste dans son approche du genre, "Dagmar – L’Âme des Vikings" (titre français idiot, puisqu’aucun viking n’est véritablement présent dans le film…) ne s’embarrasse d’aucune esbroufe ni digression, si l’on excepte le fait que le film se déroule au Moyen-Âge. Un scénario réduit au minimum syndical (une course-poursuite), mais une mise en scène qui va à l’essentiel, un rythme soutenu et des acteurs impliqués, voilà pour les qualités réjouissantes de ce film nerveux et sec comme un tir de flèche. Dans le rôle de la « méchante » valkyrie, la belle Ingrid s’impose définitivement, après les deux premiers "Cold Prey", comme LA révélation venue du froid. Bonnard.

Frederic WullschlegerEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire