Parce qu'on en a jamais assez !

CRO MAN

Un film de Nick Park

L'amusante histoire de la naissance du football

Au Pléistocène, du côté de Manchester, une météorite est tombée, n’anéantissant ni les dinosaures ni les humains. Ces derniers, à la curiosité attisée par l’explosion, tentèrent d’en toucher le cœur encore chaud, se le passant les uns les autres avec les pieds pour éviter de se brûler. Plus tard, les hommes de l’âge de pierre, comprendront la signification des peintures représentant cet épisode, lorsque la tribu des hommes de bronze s’empareront de leur vallée…

Après les épisodes de "Wallace et Gromit", l’excellent "Chicken Run" et le plus enfantin "Shaun le mouton", les studios anglais Aardman nous livrent enfin leur nouveau long métrage en stop-motion. Les figurines en pâte à modelé n'ont pas pris une ride et provoquent toujours autant l'hilarité par les expressions qui leurs sont attribuées, d'autant que la légère exagération fait toujours mouche, permettant de minimiser les dialogues au profit d'un comique de situation. Avec "Cro Man" ou l'histoire d'un tournoi de foot entre hommes de l'âge de pierre et hommes de l'âge de bronze, le milieu du sport en prend pour son grade, les créateurs jouant avec de nombreux clichés, souvent anachroniques (joueur starifié aux cheveux plus "L'Oreal" que jamais, supporters déchaînés, gants géants en mousse...).

Comme toujours, le scénario fourmille de bonnes idées, du canarosaure aux multiples usages, à la "mésangerie" vocale, en passant par quelques allusions à Trump ou par la pince à linge crocodile. Mais c'est comme toujours du côté des personnages que les studios Aardman font preuve d'une inventivité sans limite, avec un "Cro Chon" silencieux mais malin et indispensable au récit, le délicieusement absurde Monsieur Pierre ou encore le fameux Lord Noze, au nez en effet plus grand que la normale.

Variant les décors, riche en rebondissements, le film peine cependant un peu à passionner lorsque le fameux tournoi commence, dont l'issue espérée pour les hommes de l'âge de pierre est de récupérer leur vallée. Ceci surtout si le football en lui-même vous donne (comme à moi) des boutons. Reste la qualité de l'animation et des trouvailles par dizaines. De quoi passer un très bon moment en famille pendant ces vacances de février.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire