avec ou sans moustache

COCO AVANT CHANEL

La Classe

Gabrielle Chanel est orpheline. Elle travaille le jour dans un atelier de couture et le soir comme chanteuse dans un petit cabaret . Là-bas on la surnomme Coco. Ayant peu de talent dans la chanson, elle se fait tout de même repérer par Etienne Balsan, un riche propriétaire…

Anne Fontaine nous dresse brillamment ici le portrait de cette jeune femme avant qu’elle ne connaisse la gloire. En effet, la réalisatrice a choisi une période bien précise de la vie de Coco Chanel pour planter le décor temporel de son film et Audrey Tautou joue avec intelligence ce personnage qui se cherche et se construit. Elle campe un personnage particulièrement délicat car Gabrielle Chanel a une personnalité hors du commun. Fragile, car elle est abandonnée dès son plus jeune âge, elle est également forte, car elle refuse de faire comme tout le monde : ses habits sont différents (les costumes sont d’ailleurs simples et d'une grande classe), et elle souhaite travailler comme les hommes et s’affranchir ainsi d’eux, notamment en ne se mariant pas…

Comme son personnage, Audrey Tautou prend de l’assurance et nous offre ici une belle prestation, mais difficile pourtant de pleurer « les yeux secs ». On retrouve face à elle avec plaisir des acteurs comme Benoit Poelvoorde qui interprète un personnage espiègle, doté de beaucoup de défauts, mais auquel on s’attache finalement, Emmanuel Devos à qui le rôle de cocotte fêtarde va très bien et enfin Alessandro Nivola (« Laurel Canyon », Jurassic Park 3 ») dont le charme et le jeu crèvent l’écran. Seule Marie Gilain reste un peu en retrait. Très présente au début du film, on la perd peu à peu, et c’est bien dommage…

Laëtitia LangueEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire