Parce qu'on en a jamais assez !

CINEASTES A TOUT PRIX

Hallucinants amoureux du cinéma

Les portraits croisés de trois cinéastes forcenés, tournant sans moyens, qui sévissent en Belgique…
Affiche du film Julieta

Le ridicule ne tue pas. Cinéastes à tout prix en est la preuve flagrante. Ici, l'un des réalisateurs se présente, encagoulé, et explique ses motivations et son combat pour un cinéma libre et parallèle. Et le documentariste organise intelligemment la rencontre entre ces trois persévérants du cinéma underground. Il agrémente les interviews de chacun, de nombreux extraits de films, rendant compte de la cohérence de l'univers de chacun (la guerre, les romains…), et de leur compétence artisanale.

Les entretiens avec des acteurs convaincus du talent des auteurs sont confondants de sincérité. Et ces Ed Wood belges finissent par devenir attachants. Si on s'amuse beaucoup des navrantes parodies d'Astérix, ou des enquêtes policières peu fluides, on reconnaît à ces auteurs une débrouillardise singulière, que symbolise à merveille un passage où l'un d'entre eux explique que l'armée leur prêtait de vrais armes et de vrais munitions pour tourner, mais que depuis, les choses ont bien changé… Eux pas.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire