Parce qu'on en a jamais assez !

LE CHOC DES GENERATIONS

Un film de Andy Fickman

Du vu et du revu pour une comédie banale mais pas catastrophique

Artie Decker est la voix du stade d’une petite équipe de base-ball locale. Passionné de la batte, il exerce cette profession depuis toujours mais il se voit renvoyer du jour au lendemain, en raison de son âge et de ses méthodes d’antan. La même semaine, il est contraint par sa femme de partir garder leurs petits-enfants pour permettre aux parents de prendre des vacances. Et c’est face à ces petits monstres et aux nouvelles méthodes d’éducation qu’il va devoir essayer de survivre…

C’est dans la veine de ses précédentes comédies ("Maxi Papa" ou "Encore toi") que s’inscrit ce nouveau film d’Andy Fickman, à savoir le pur produit commercial de l’Entertainment américain, où la quantité de pop-corn vendu a plus d’importance que l’estime des critiques. Néanmoins, malgré nos préjugés, ce nouvel opus bénéficie d’une qualité supérieure aux derniers essais du cinéaste, en premier lieu grâce à Billy Crystal qui retrouve un premier rôle. Le pitch de départ de cette chronique familiale est on ne peut plus classique : des grands-parents dépassés se voient obligés de garder leurs diables de petits-enfants. Ces derniers vivent dans une maison entièrement automatisée, où le bio est roi et où le sucre et les bêtises sont proscrites au profit d’une méthode d’éducation pacifique visant à éviter tout conflit pour que les enfants se rendent compte eux-mêmes de leurs erreurs. Autrement dit, tout le contraire de la pensée des aïeuls pour qui une petite part de pizza, et un peu de jeu dans la boue, n’a jamais fait de mal à personne. La confrontation promettait bon nombre de quiproquos…

Et les spectateurs ne seront pas déçus sur ce point, car les gags en tout genre s’enchaînent sur un rythme effréné. Le contraste entre ces grands-parents débordés et complètement déboussolés, et ces enfants légèrement décalés, est ainsi propice à de nombreuses plaisanteries. Si le niveau des vannes n’est jamais pétaradant, il n’en reste pas moins plusieurs situations cocasses qui devraient faire sourire, même les plus réfractaires à ce genre de cinéma. En particulier, le scénario a su habilement éloigner les parents pour se concentrer sur ce fameux « choc des générations », avec des bambins dont les problèmes de bac à sable vont se résoudre par l’humour. Billy Crystal et Bette Midler, amis de longue date, ne lésinent pas sur les efforts pour dynamiser le long-métrage, et le résultat s’en ressent ! Ajoutez à cela un kangourou imaginaire et un caméo de Tony Hawk, et vous obtiendrez un cocktail explosif, certes déjà exploré mais toujours aussi délicieux.

Malheureusement, les quelques longueurs du métrage et l’afflux de bons sentiments condamnent quelque peu "Le Choc des générations" à n’être qu’une comédie anecdotique de plus, dont on n’est pas sûr qu’elle trouvera une place dans notre DVD-thèque. Pour autant, cette nouvelle réalisation d’Andy Fickman demeure un divertissement populaire de bonne facture, à la place d’être une franche rigolade. Si l’histoire banale est un recyclage des nombreuses bouffonneries de ce genre, certains rebondissements parviennent à surprendre tandis que d’autres chatouilleront nos petits cœurs sensibles. La bonne volonté et l’enthousiasme du réalisateur et des acteurs finissent par porter leurs fruits. "Le Choc des générations" ne révolutionne, certes, pas le genre, mais il ne lui fait aucunement honte. Et cette confrontation entre deux grands enfants et trois gamins bien trop sérieux se révèle être un bon moment.

Christophe BrangeEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire