Banniere Festival de Cannes 2021 sélection quotidiennes critiques

CHARLIE, LES FILLES LUI DISENT MERCI

Un film de Mark Helfrich

Pire qu'un sex-symbol, un sex-toy magique, mesdames!

Charlie aide malgré lui les femmes à trouver le grand amour, en couchant simplement avec elles ! Mais lui se retrouve désespérément seul après. Jusqu'au jour où le grand amour frappe à la porte de son coeur, mais aussi de son corps... Saura-t-il résister ?

Ce film part d'un postulat assez drôle, vu qu'ici l'homme arrive toujours à ses fins (à savoir coucher), mais en perd en contre-partie la finalité: l'amour! Car bon nombre de comédies américaines, ces derniers temps ne donnaient que le sexe en objectif, et ici, c'est le contraire! Mais voilà, une bonne idée ne donnant pas forcément un bon film, on se retrouve encore une fois avec une petite comédie, pleine de travers, qui remplit nos salles dans les périodes pauvres en sorties majeures. Le héros, beau gosse, presque tombeur malgré lui, les amis et les conquêtes, tout le monde est là, pour un final qui bien sûr ne rendra dépressif aucun spectateur de cette période de fêtes.

Filmé assez platement, bénéficiant d'acteurs de seconde catégorie, « Charlie, les filles lui disent merci » est plus proche du téléfilm que de la grande réussite cinématographique. Entre des idées qui se recoupent avec nos drôle de dames de « Sex and the city », ce concept qui aurait pu osciller entre la comédie grasse mais sexy type « American Pie » et la comédie romantique et drôle à la « Nothing Hill », fait un grand écart raté entre les deux. Car quand on n'est pas souple: ça craque!

En fin de compte un film calme, sur un sujet pourtant torride et drôle: la faute au peu d'initiatives des scénaristes et autre réalisateur!

Guillaume BannierEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire