Banniere-Berlinale-2019

CHAMPIONS

Un film de Javier Fesser

Une comédie rafraîchissante

Marco est entraîneur adjoint de l’équipe de basket d'Espagne. Il s’est dernièrement séparé de sa femme. Marco est très asocial. Son tempérament vif va l’amener à devoir faire des travaux d'utilité publique : coacher une équipe de déficients mentaux…

Le cinéma espagnol est un des seuls à pouvoir proposer des pépites comme ce film. Javier Fesser a pris le parti de faire jouer certains rôles par des comédiens non professionnels, qui plus est avec des déficiences mentales. D’ailleurs, le jeu de ces acteurs atypiques en est d’autant plus réaliste et touchant. Chaque joueur dans le film a ainsi ses propres troubles qui viennent se confronter avec la vie pas simple du coach.

En s’attachant à dépeindre au mieux l'ambiance des compétitions dans le milieu du basket avec des personnes en situation de handicap, le film traite directement de l’acceptation des différences. Le scénario joue ainsi avec le comique de situation avec un entraîneur sportif obligé par la loi d’accomplir son devoir : entraîner une équipe de joueurs de basket pas comme les autres !

Le réalisateur nous propose un film très positif et nous façonne une belle leçon de vie et de tolérance. Au final, "Champions" déploie un charme certain, bien qu’il atteigne aussi vite ses limites. Le spectateur appréciera l'authenticité des acteurs et le ressenti émotionnel. On constate ici avec bonheur, que dans le cinéma, on peut encore innover avec des personnes en situation de handicap et porter haut des valeurs de tolérance et d’entraide.

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire