Banniere Festival Hallucinations Collectives 2019

CHACUN POUR TOUS

Un film de Vianney Lebasque

Drôle et émouvant

À quelques semaines des Jeux Paralympiques, Martin, entraîneur de l’équipe de basket-ball des déficients mentaux, voit la quasi-totalité de son équipe lui faire faux bond. Pour participer à la compétition, et ainsi toucher les subventions indispensables à la survie de sa fédération, l’homme va alors demander à des personnes valides de jouer aux handicapés afin de se rendre à Sidney. Mais là-bas, la moindre erreur risque bien de faire éclater la vérité…

Aux Jeux Paralympiques de Sidney, l’équipe espagnole de basket-ball des déficients mentaux avait défrayé la chronique. Suite à de nombreuses suspicions et aux investigations d’un journaliste, l’impensable était révélé : dix des douze joueurs étaient des athlètes pleinement valides. Transposant cette histoire rocambolesque dans notre contrée, la caméra de Vianney Lebasque ("Les Petits Princes") suit Martin, un entraîneur dont la quasi-totalité de ses joueurs vient de lui faire faux bond à quelques semaines de la compétition internationale. Pour son deuxième long métrage, le réalisateur reste ainsi dans le domaine sportif et applique la même recette lui ayant valu les louanges pour son premier essai : un savant mélange entre humour et émotion, saupoudré d’une fine dose de suspense.

Subtile et rythmée, cette comédie s’amuse du handicap sans jamais sombrer dans la moquerie facile, préférant la bienveillance et les bons sentiments à l’overdose caricaturale de clichés. En résulte, une épopée feel good, peuplée de plusieurs séquences délirantes et touchantes, et dont le dénouement malheureusement bâclé ne saurait venir nous gâcher le plaisir. Car si le film regorge d’une énergie et de numéros plus proches de la Pro A que de la NBA, l’amusement est bien là, dans les personnalités excentriques de cette bande atypique (mention spéciale à la révélation Jérémie de Nicola), dans cette sincérité attendrissante dont regorge le scénario comme dans les répliques bien senties des protagonistes. Malgré quelques errements tactiques, le match demeure bel et bien plaisant à tout instant.

Christophe BrangeEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire